ATT Review

Actualités

Sénégal : Wari dénonce une rupture unilatérale du contrat par Millicom

Sénégal : Wari dénonce une rupture unilatérale du contrat par Millicom
03 août
13:55 2017

Comme l’on pouvait s’y attendre, le groupe Wari dirigé par Kabirou Mbodje conteste la décision unilatérale de Millicom de vendre ses opérations de Tigo au Sénégal au consortium NJJ constitué des groupes du français Xavier Niel et de Yerim Habib Sow, entre autres.

Wari a publié un communiqué dans lequel il « rejette catégoriquement » la décision de Millicom. « Conformément au contrat de vente conclu en février 2017 qui lie Wari et Millicom, Wari a respecté tous ses engagements dans le cadre de cette acquisition du deuxième opérateur de téléphonie sénégalais, en payant le deposit initial et en conduisant une due diligence contractuelle de neuf mois (étude de tous les aspects commerciaux, légaux, financiers et techniques de Tigo) qui devait déboucher sur un paiement du reliquat en cas de diagnostic concluant. Dans le cadre de cette due diligence, Wari s’est attaché les conseils d’un opérateur de télécommunications d’envergure internationale pour un avis indépendant », écrit le groupe.

Wari précise qu’avec son partenaire technique et financier, il maintient sa volonté de respecter les délais et les process sur lesquels l’accord avait été conclu. Soit de payer les frais d’acquisition de Tigo au plus tard le 30 septembre.

« Conformément aux engagements de sa banque partenaire, Wari dénonce une rupture unilatérale du contrat par Millicom et interpelle les autorités devant pareille forfaiture », lit-on dans le communiqué. Aussi,  Wari souligne que l’annonce de rupture de Millicom est dénoncée par les plus hautes autorités du Sénégal et qu’elle fera l’objet de recours en justice si Millicom persiste dans cette décision prise unilatéralement.

L’on se souvient déjà que le groupe Wari avait en quelque sorte reçu la bénédiction du président sénégalais Macky Sall, qui,  en visite en Suisse en mars 2017, avait présenté cette transaction comme une preuve du dynamisme de l’économie sénégalaise.

« Le rachat du deuxième groupe de télécommunications du pays par un Sénégalais est un signal fort pour le secteur privé », avait-il déclaré. Une indication que le gouvernement validait déjà en quelque sorte ce rachat d’une valeur de 129 millions de dollars, soit environ 79 milliards de Fcfa.

Commentaires

commentaires

Articles semblables


ATT Review sur Facebook

Toutes les Thématiques

Connexion

Abonnez-vous à notre newsletter

Telecoms: Ailleur sur le Web

Informatique: Ailleur sur le Web