ATT Review

Actualités

L’Ecole 42 étonnante 1ère place du classement de CodinGame.

17 janvier
11:31 2017

Lorsqu'il est établi par CodinGame, le classement franco-français des meilleures écoles formant aux sciences informatiques fait ressortir d'abord des écoles hexagonales. (crédit : D.R.)
Le site français CodinGame, qui propose aux développeurs des problèmes de code pour leur permettre d’améliorer leurs compétences en continu, vient d’établir son Top 15 des meilleures écoles de programmation en s’appuyant sur les données de ses utilisateurs. L’Ecole 42, l’Ensimag de Grenoble INP et l’INSA de Toulouse constitue son tiercé gagnant.

Après le site américain HankerRank, qui a livré en décembre un classement des 50 universités d’où sont sortis les étudiants ayant montré les meilleures performances aux défis de développement qu’il leur a proposés, c’est au tour du site français CodinGame de livrer son propre palmarès sous la forme d’un Top 15. Sur les 3 premières marches de HankerRank figurait l’Université russe ITMO, l’école chinoise Sun Yat-sen à Zhongshan et l’Université d’Ho Chi Minh au Vietnam, résultat d’une compétition menée entre 5 500 étudiants venant d’une centaine d’écoles. Sur le podium de CodinGame, on trouve cette fois trois établissements français : 42, l’école de programmation fondée par le patron d’Iliad Xavier Niel, l’Ensimag de Grenoble INP et l’INSA de Toulouse.

AdTech AdSi la start-up basée à Montpellier reconnaît un biais dans ses résultats qui s’appuient sur les données de nombreux utilisateurs français, elle souligne également que, dans ce type de classement, chacun y va de sa méthodologie. En dehors de HankerRank, CodinGame cite par exemple US News & World Report dont le palmarès classe ex-aequo quatre établissements sur la première marche de son podium : l’Université de Carnegie Mellon (Pittsburgh, Pennsylvanie), le MIT (Cambridge, Massachusetts), ainsi que les deux universités californiennes Stanford et Berkeley.

Trois universités européennes de la 4ème à la 6ème place

A l’instar d’HankerRank, CodinGame propose aux développeurs d’améliorer leurs compétences en résolvant des problèmes de code. Dans un billet, la start-up expose la méthodologie qu’elle a utilisée pour établir son classement. Il y a quelques semaines, elle avait présenté 10 caractéristiques qui, selon elle, dressait le profil d’un excellent développeur de logiciels. Outre certaines qualités personnelles (passionné, ouvert, souhaitant s’améliorer, tiré par les données), l’oiseau rare doit être doté de solides connaissances sur les équipes et les organisations, être capable de modifier ses schémas mentaux et de gérer la complexité, avoir le souci de travailler en équipe en créant des contextes permettant de collaborer, en partageant ses succès et en reconnaissant ses erreurs, notamment.

Or, souligne CodinGame, tout cela montre qu’il n’y a pas de méthode idéale permettant de prendre toutes ces caractéristiques en compte pour déterminer quels sont les meilleurs étudiants en ingénierie informatique. Le site français évalue donc les codeurs de différentes façons : défis en intelligence artificielle, jeux, problèmes d’optimisation, etc. Pour établir son Top 15 des écoles et universités formant les meilleurs codeurs, il s’est appuyé sur les scores moyens des 5 meilleurs codeurs des écoles ayant au moins 10 étudiants sur sa plateforme, ce qui représente 700 écoles et 13 000 étudiants. Sur cette base, le score de 42 s’est établi à 20 892, celui de l’Ensimage Grenoble INP à 17 815 et celui de l’INSA Toulouse à 13 173. Derrière arrive l’Université de Bohème de l’Ouest en République Tchèque avec un score de 11 841, puis l’Université technique de Rhénanie Westphalie à Aix-la-Chapelle et l’Université de Wroclaw en Pologne. En 7ème position figure de nouveau un établissement français, l’ENS Cachan, suivi de l’Université de Caroline du Nord situé à Raleigh avec un score de 10 037.

En dehors de HankerRank et CodinGame, plusieurs autres plateformes proposent des défis de programmation, parmi lesquelles le site indien CodeChef, le site russe Codeforces ou encore Topcoder, basé à San Francisco.

 

 

Commentaires

commentaires

Articles semblables


ATT Review sur Facebook

Toutes les Thématiques

Connexion

Abonnez-vous à notre newsletter

Telecoms: Ailleur sur le Web

Informatique: Ailleur sur le Web