ATT Review

Actualités

Cloud: Comment la robotique as-a-service peut aider votre entreprise?

Cloud: Comment la robotique as-a-service peut aider votre entreprise?
12 août
14:04 2017

Quiconque connaît un tant soit peu le cloud computing a entendu parler des logiciels as-a-service (SaaS), de l’infrastructure as-a-service (IaaS) et des autres modèles de prestation “en tant que service”. Par contre, la dernière vague est peut-être moins connue : la robotique en tant que service (RaaS).

La RaaS exploite également le cloud computing et permet aux entreprises d’intégrer des robots et des appareils embarqués dans des environnements web et de cloud computing. Cette capacité deviendra de plus en plus importante à mesure que les robots seront plus répandus dans les environnements de travail tels que des entrepôts, des centres de distribution et des magasins.

Avec la robotique as-a-service, les données collectées par les robots (les préférences des clients ou l’état des stocks, par exemple) peuvent être stockées dans un système basé sur le cloud et récupérées par des opérateurs humains en fonction des besoins. Ce type de service peut offrir encore plus de valeur si une entreprise exploite une flotte de centaines de robots, chacun exécutant diverses tâches.

 

Economies de coûts, gestion et évolutivité plus faciles, et plus grande flexibilité

Le fournisseur de RaaS peut se charger de l’entretien des robots et de l’intégration entre les robots et les bases de données utilisées par l’entreprise. À l’instar des services de cloud computing en général, les avantages de ce modèle peuvent inclure des économies de coûts, une gestion et une évolutivité plus faciles, ainsi qu’une plus grande flexibilité. Actuellement, l’appellation “robotique as-a-service” est utilisée pour décrire deux approches distinctes de la robotique, indique Dan Kara, directeur de la robotique au sein du cabinet d’études ABI Research.

Premièrement, la RaaS est une méthode technique. Souvent désignée comme des “robots dans le cloud”, elle englobe des robots connectés à internet qui utilisent des ressources de stockage de données et de calcul basées sur le cloud computing et facturées à l’utilisation.

Deuxièmement, la RaaS est aussi le terme appliqué à des modèles économiques dans lesquels des systèmes robotiques sont loués au mois ou au trimestre, incluant souvent le support technique, la surveillance en temps réel et d’autres services. Les approches techniques et économiques de la RaaS sont souvent combinées, affirme Dan Kara.

“L’aversion au risque face à de nouvelles technologies et applications peuvent freiner la croissance”

L’émergence du RaaS reflète l’évolution globale vers des modèles basés sur des services en matière de technologie. “La tendance générale parmi de nombreux fournisseurs technologiques est une migration à long terme de la vente de produits vers la vente de services qui vont au-delà des traditionnels revenus incrémentaux issus des frais de support, de maintenance et de mises à niveau”, relate Dan Kara. “Les services sont des revenus récurrents et sont considérés d’un œil favorable aussi bien par les fournisseurs technologiques que par la communauté des investisseurs. Tout comme le secteur technologique dans son ensemble, les fournisseurs de technologies robotiques ont adopté des modèles économiques de robotique en tant que service et cette tendance ne fait que s’accélérer.”

Les dispositions économiques de la RaaS bénéficient aussi bien aux utilisateurs des technologies robotiques qu’à leurs fournisseurs, affirme Dan Kara. “Les solutions orientées sur les services ne sont pas rares dans le secteur de la robotique, où le coût élevé des plates-formes et l’aversion au risque face à de nouvelles technologies et applications peuvent freiner la croissance”, explique-t-il.

En outre, pour certains types de systèmes robotiques, un modèle économique qui repose sur des ventes matérielles n’est pas tenable, même s’il y a des frais de maintenance, de mises à niveau, de personnalisation, etc. Il y a également des raisons techniques à l’approche de la RaaS, ajoute Dan Kara. Par exemple, les ressources de calcul disponibles pour un robot donné peuvent être inappropriées pour la tâche concernée. Dans un tel cas, une approche de robotique dans le cloud est adaptée.

Lutter contre les TCO largement inconnus 

Les entreprises de robotique qui emploient un modèle économique de RaaS fournissent généralement des technologies émergentes dont la proposition de valeur et le coût total de possession sont largement inconnus, confie Dan Kara. Au nombre des entreprises représentatives qui emploient un modèle économique de RaaS figurent PrecisionHawk (arpentage par drone pour l’agriculture), Knightscope (robots de sécurité et de surveillance), Aethon (robots mobiles pour la logistique dans le domaine de la santé), InTouch Health (téléprésence robotique mobile) et Liquid Robotics (véhicules sous-marins sans équipage).

Commentaires

commentaires

Tags
Partager

Articles semblables


ATT Review sur Facebook

Toutes les Thématiques

Connexion

Abonnez-vous à notre newsletter

Telecoms: Ailleur sur le Web

Informatique: Ailleur sur le Web