ATT Review

Actualités

 Infos à la Une

Bon à savoir: Qu’est-ce que le Cloud computing ?

Bon à savoir: Qu’est-ce que le Cloud computing ?
04 juin
01:28 2017

Définition du cloud computing

Le cloud computing représente la fourniture à la demande de ressources de calcul sur Internet.

Le cloud computing dissocie les ressources de calcul de base des machines physiques individuelles. L’utilisateur peut rapidement utiliser et libérer les ressources en minimisant l’effort de gestion ou l’interaction avec le fournisseur de services grâce à un catalogue d’options disponibles accessible en ligne et en libre service. Cette pratique permet aux utilisateurs d’accéder à un groupe partagé de ressources de calcul, qu’ils peuvent utiliser à la demande plutôt que de posséder et entretenir des ressources de mise en réseau, services, stockage ou calcul physiques dédiées à une application.

Quels sont les avantages du cloud computing pour les entreprises ?

Le cloud computing fournit aux organisations un certain nombre d’avantages significatifs.

Réduction des coûts : Les entreprises n’ont plus besoin de posséder et entretenir une infrastructure physique. Ils peuvent payer pour accéder exactement aux ressources de calcul dont ils ont besoin. Dans ce modèle, les ressources de calcul deviennent une dépense opérationnelle plutôt qu’une dépense de capital entraînant un engagement continu à long terme.

Rapidité d’évolution : Le modèle du cloud computing permet aux entreprises d’évoluer presque instantanément, sur la base de la demande réelle, éliminant ainsi les goulets d´étranglement et les actifs sous-utilisés.

Facilité d’utilisation et de maintenance : Avec le cloud computing, les ressources et les mises à jour peuvent être déployées de manière automatisée et normalisée, ce qui permet d’augmenter l’accessibilité et d’éliminer les incohérences et le besoin de mises à jour manuelles.

Meilleure reprise après sinistre : Les solutions de sauvegarde basées sur le cloud ont tendance à être relativement peu coûteuses et faciles à utiliser. Dans un modèle de cloud computing, les fichiers clés ne sont pas piégés sur des machines individuelles, et le risque quasi certain de dysfonctionnement associé.

Quels sont les inconvénients du cloud computing ?

Le cloud computing offre de nombreux avantages, mais il est également associé à certains risques que les entreprises doivent prendre en considération lors de la mise en place de solutions de cloud computing.

Sécurité : Placer des données sensibles en ligne représente un risque inhérent et, dans certains secteurs, peut entraîner des problèmes de conformité.

Contrôle : Avec un modèle de cloud computing, les entreprises contrôlent uniquement leur accès à l’infrastructure ou au logiciel qui est proposé sous forme de service, elles ne contrôlent pas les machines physiques ni les programmes en eux-mêmes.

Quels modèles de déploiement du cloud sont disponibles ?

Les modèles de déploiement du cloud déterminent la gestion des serveurs physiques qui prennent en charge le cloud, ainsi que les aspects techniques, logistiques et commerciaux de l’exploitation du cloud. Le modèle le mieux adapté à votre entreprise dépendra du niveau de contrôle et de performance que vou souhaitez atteindre.

Cloud privé : Ce type de cloud est exécuté derrière un pare-feu sur l’intranet d’une entreprise et est hébergé dans un data center dédié à l’organisation. L’infrastructure du cloud privé peut être configurée et gérée en fonction des besoins individuels d’une entreprise.

Cloud public : Le cloud public est une infrastructure de cloud partagée qui est détenue, gérée et entretenue par un fournisseur de cloud, tel que Amazon Web Services ou Microsoft Azure. Les principaux avantages du cloud public sont son évolutivité à la demande et sa tarification de paiement à l’utilisation.

Cloud hybride : Comme son nom l’indique, le modèle de cloud hybride permet aux entreprises de profiter des solutions du cloud privé et du cloud public. Avec le cloud hybride, les organisations peuvent tirer profit des forces de chaque modèle de cloud afin de garantir la flexibilité et l’évolutivité, tout en protégeant les opérations et les données sensibles.

 

Commentaires

commentaires

Articles semblables


ATT Review sur Facebook

Toutes les Thématiques

Connexion

Abonnez-vous à notre newsletter

Telecoms: Ailleur sur le Web

  • Google recommande 21 smartphones Android pour l'entreprise mais pas ceux de Samsung
    le 24 février 2018 à 9 h 55 min

    Le nouveau programme Android Enterprise Recommended vise à conseiller des terminaux pour un usage pro en entreprise. Le numéro un mondial qui ne manque pas d'arguments en la matière n'en fait pas partie. […]

  • Galaxy S9 : la réponse de Samsung à l'iPhone X
    le 23 février 2018 à 11 h 04 min

    Apple a fait d'énormes progrès avec son tout nouveau téléphone, l'iPhone X. Que pourrait proposer son plus grand rival avec le Samsung Galaxy S9 lors du MWC 2018 ? Les nouveautés suffiront-elles à inciter les possesseurs de Galaxy S7 et S6 à changer de smartphone ? […]

Informatique: Ailleur sur le Web

  • LPM : l’Arcep veut savoir où elle met les pieds
    le 24 février 2018 à 10 h 00 min

    L’Arcep a publié son avis sur la nouvelle Loi de Programmation Militaire (LPM). Un avis particulièrement attendu par les observateurs : en effet, c’est l’Arcep qui sera chargé de réguler le nouveau dispositif de surveillance des réseaux supervisé par l’Anssi introduit dans ce texte de loi. […]

  • npm : une vraie fausse nouvelle version fait du dégât chez les utilisateurs
    le 23 février 2018 à 15 h 15 min

    Les développeurs utilisant le gestionnaire de paquets Node.js npm ont eu une mauvaise surprise en installant la dernière version 5.7.0 du logiciel. Un bug au sein de celle-ci venait changer les permissions de la machine, et pouvait rendre certains systèmes inopérants. […]